Accueil » Produits » Sommeil serein

Sommeil serein

(73 avis client)

Complément alimentaire à base de mélatonine naturelle et de L-théanine végétale.

  • 60 gélules pour un mois d’utilisation
  • Mélatonine d’origine naturelle 100% végétale
  • L-théanine extraite du thé vert sans solvant chimique
  • Sommeil et récupération
  • Sans gluten, sans produit laitier, sans soja, vegan
VOTRE OPTION

32,00 

Sommeil serein

(73 avis client)

Complément alimentaire à base de mélatonine naturelle et de L-théanine végétale.

  • 60 gélules pour un mois d’utilisation
  • Mélatonine d’origine naturelle 100% végétale
  • L-théanine extraite du thé vert sans solvant chimique
  • Sommeil et récupération
  • Sans gluten, sans produit laitier, sans soja, vegan
VOTRE OPTION

32,00 

Depuis sa création, UNAE s’engage pour créer les compléments alimentaires de la plus haute qualité, en transparence.

Mélatonine végétale, qualité brevetée Herbatonin

UNAE utilise une mélatonine garantie 100% végétale de haute qualité, Herbatonin® auprès de notre fournisseur Espagnol. Cette forme brevetée est élaborée à partir d’un extrait de parties aériennes de luzerne (Medicago sativa) et de l’algue chlorelle (Chlorella vulgaris). Il s’agit donc de phytomélatonine.

Garantie sans utilisation des ingrédients chimiques habituellement utilisés dans la mélatonine de synthèse (acrylonitrile, para-anisidine, méthanol, etc.).

Notre lot de mélatonine végétale est garanti sans isoflavones (ni génistéine ni dérivés).

Chaque gélule apporte 1,8 mg de mélatonine naturelle végétale.

Une forme bio-identique et bio-active

La mélatonine jour un rôle important chez l’être humain mais également chez les plantes, dont elle facilite la croissance tout en assurant une protection antioxydante.

La phytomélatonine possède la même structure chimique que la mélatonine produite par notre organisme, on dit qu’elle est bio-identique. De plus, il existe de grandes similarités dans les voies métaboliques qui conduisent à l’élaboration de cette hormone chez les plantes et les humains. Plusieurs étapes sont en effet communes.

Le même précurseur, l’acide aminé L-tryptophane, sert de point de départ. La sérotonine et la N-acétyl-sérotonine sont deux autres maillons communs de cette cascade de réactions.

La phytomélatonine est aussi bio-active, car elle exerce des bienfaits sur notre organisme. La consommation de jus de fruits (orange, ananas ou banane) contenant naturellement de la phytomélatonine conduit à une élévation de concentration en mélatonine dans le sang de volontaires. Elle améliore en conséquence les capacités antioxydantes de leur organisme.

Un complément alimentaire de phytomélatonine élaboré à partir de cerises de la vallée de Jerte en Espagne conduit aux mêmes résultats et améliore la qualité du sommeil.

La quantité de mélatonine présente dans une gélule de notre complément alimentaire équivaut environ à celle contenue dans plusieurs dizaines de kilos d’oranges riches en mélatonine.

Illustration présentant des points communs entre les plantes et les humains dans la production de la mélatonine
Les êtres humains et les plantes partagent des points communs dans la production de la mélatonine.

Biodisponibilité supérieure

Plusieurs études suggèrent que les phytomélatonines possèdent une biodisponibilité plus élevée que la mélatonine de synthèse.

Graphique expliquant que l’administration d’un extrait de pousses de lentilles riche en phytomélatonine élève la concentration sanguine en mélatonine plus efficacement que la mélatonine de synthès
L’administration d’un extrait de pousses de lentilles riche en phytomélatonine élève la concentration sanguine en mélatonine plus efficacement que la mélatonine de synthèse (MEL).

Potentiel anti-inflammatoire et antioxydant plus élevé

Dans des travaux récents, des chercheurs polonais ont comparé le potentiel antioxydant et anti-inflammatoire de la mélatonine d’origine végétale Herbatonin® à celui de la mélatonine synthétique. Ils ont découvert que la phytomélatonine est 6,5 fois plus efficace que la mélatonine de synthèse pour bloquer l’action d’une enzyme responsable de l’inflammation, COX-2.

Le test mis en œuvre pour évaluer les capacités antioxydantes de chacune des formes de mélatonine a souligné l’absence d’effets de la version synthétique. La phytomélatonine est en revanche parvenue à neutraliser une partie des radicaux libres. Une synergie entre mélatonine végétale et vitamine C a par ailleurs été détectée, comme le montre le graphique ci-dessous :

Graphique présentant le potentiel antioxydant et anti-inflammatoire de la mélatonine d'origine végétale herbatonin vis à vis de la mélatonine synthétique

Une fabrication plus écologique

La production de mélatonine de synthèse requiert généralement l’usage de composés toxiques comme la pyridine, le triéthylbenzenylamine chloride, le 1,3-dibromopropane ou la p-anisidine. Le processus est non seulement polluant, il ne permet pas non plus d’obtenir de la mélatonine 100% pure.

On peut donc parfois y retrouver plusieurs résidus chimiques. Ces derniers peuvent générer des effets indésirables et sont néfastes pour l’environnement.

La fabrication d’Herbatonin® que nous utilisons est plus respectueuse de l’environnement que celle de la mélatonine classique. Elle se dispense de produits chimiques dangereux, privilégiant le recourt à des méthodes physiques et au solvant le plus écologique, l’eau.

Schéma présentant la fabrication d’Herbatonin® se dispensant de produits chimiques dangereux, privilégiant le recourt à des méthodes physiques et au solvant le plus écologique, l’eau.
La fabrication d’Herbatonin® que nous utilisons est plus respectueuse de l’environnement que celle de la mélatonine classique

Pourquoi éviter la libération prolongée ?

La mélatonine naturelle végétale UNAE n’est pas à libération prolongée comme la plupart des produits présents sur le marché. Nous avons fait ce choix pour que vous vous réveilliez en forme, sans somnolence ou étourdissement grâce à une mélatonine libérée rapidement dans le sang.


Pureté de la mélatonine UNAE

Le produit fini est garanti sans allergène. Il ne contient aucun ingrédient issu d’OGM conformément aux décrets 1829/2003 et 1830/2003 et n’a pas été stérilisé avec des radiations ionisantes en conformité avec la directive 1999/2/CE.

Il ne contient pas d’ingrédient d’origine bovine. Il est conforme aux normes européennes fixant les niveaux maximums de certains contaminants (aflatoxine B1+ B2 + G1 + G2, ochratoxine et mélamine) et d’hydrocarbures polycycliques aromatiques. Il est certifié exempt de nanomatériaux.

Analyses du lot en cours :

Mélatonine végétale10,0 mg/g (± 10%)
Microbiologie
Nombre total de germes<50000 cfu/g
Levures et moisissures<500 cfu/g
Entérobactéries<100 cfu/g
– Escherichia coli
– Salmonella
Négatif/g
Négatif/25g
Métaux lourds
Plomb<3,0 ppm
Cadmium<1,0 ppm
Mercure<0,1 ppm
Phyto-œstrogènes
GénistéineIndétectable

Extrait de feuilles de thé vert concentré en théanine, qualité BeTheanine®

BeTheanine® est un extrait végétal composé à 100 % de feuilles de thé vert (Camellia sinensis). Il est élaboré à partir de plantes cultivées dans la province des mille lacs, une région montagneuse de Chine s’étalant sur les provinces du Sichuan, de Hunan et de Hubei.

Elle est renommée pour l’excellence de ses thés verts, riches en oligo-éléments comme le sélénium et en L-théanine, un acide aminé unique rencontré presque exclusivement dans le thé.

BeTheanine® est standardisé à 40 % de L-théanine, tout en contenant une faible teneur en caféine qui ne dépasse pas 1 % de la composition totale du produit.

Un condensé de théanine d’origine végétale

Pour parvenir au degré de concentration particulièrement élevé en théanine qui caractérise l’extrait BeTheanine®, le fabricant emploie plusieurs méthodes complémentaires :

  • une sélection rigoureuse de la zone de collecte, assurant une traçabilité totale, ainsi que des théiers présentant la meilleure teneur en ingrédients actifs,
  • une cueillette des feuilles à leur stade de maturité optimal,
  • un système de séchage approprié pour préserver la teneur en théanine,
  • une optimisation du processus d’extraction, permettant de minimiser la quantité d’éthanol nécessaire pour extraire la théanine des matières végétales.

Ces mesures combinées permettent d’obtenir un extrait hautement concentré, avec un impact environnemental contrôlé.

Choix du type de thé

Le choix de privilégier le thé vert comme matière première pour l’élaboration de BeTheanine® s’explique par sa richesse en L-théanine.

Le thé vert est en effet le type de thé le plus riche en cet acide aminé, comme l’a montré une étude ayant évalué la composition de 37 thés du commerce. Il affiche une teneur moyenne de 6,56mg par gramme de feuilles séchées. Si le thé Oolong atteint des résultats proches, son contenu en théanine s’avère très variable d’un échantillon à l’autre, ce qui en fait une source peu fiable. Le thé noir vient ensuite, suivi du thé blanc, mais avec une teneur bien moindre. La théanine est totalement absente du thé post-fermenté Pu-erh, obtenu suite à une période de vieillissement en milieu humide et chaud.

Type de théNombre d’échantillons testésContenu en L-théanine (mg/g)
Vert166,56
Blanc42,26
Oolong56,09 (contenu très variable)
Noir125,13
Fermenté, pu-erh1Non détecté
Comparaison des contenus en L-théanine des différents types de thé,
d’après les données de K. Boros.

Variations saisonnières

Le soin apporté à la période de récolte des feuilles de thé pour la fabrication de BeTheanine® est déterminant pour la qualité de l’extrait.

La production de L-théanine au sein de la plante n’est pas constante au cours de l’année. Des chercheurs ont étudié l’évolution de sa concentration au niveau des jeunes feuilles, la partie utilisée pour la préparation du thé. Ils ont analysé les teneurs de 13 cultivars différents, à différents moments de la période hivernale et printanière : le 12 décembre, les 1er et 23 mars et le 13 avril2.

Les feuilles obtenues lors du premier prélèvement présentaient une faible teneur en théanine. Elle commence à s’élever au début du mois mars, pour atteindre son niveau maximal le 23 mars pour la plupart des variétés, avant de diminuer en avril. La concentration en L-théanine connaît une baisse rapide à cette période, ce qui a un impact direct sur la qualité du thé vert. Il est donc crucial de collecter les feuilles de thé dans une fenêtre de temps très spécifique pour garantir une teneur optimale en ce principe actif essentiel de la plante.

Graphique présentant  la concentration en L-théanine des feuilles variant selon la saison
La concentration en L-théanine des feuilles varie selon la saison.

Un composé végétal proche de la physiologie humaine

Dans la nature, la théanine est presque exclusivement présente chez les plantes appartenant au genre Camellia comme le thé (Camellia sinensis). Le champignon Xerocomus badius en produit également, mais en faible quantité.

Le corps humain n’est pas en mesure de fabriquer de la L-théanine de manière autonome. Pourtant, elle y joue des rôles spécifiques en raison de sa similitude structurelle avec certains composés présents chez l’Homme3. En effet, sa structure chimique ressemble fortement à celle de la L-glutamine, un acide aminé produit par l’organisme, et du L-glutamate, un neurotransmetteur impliqué dans la communication entre les cellules nerveuses du cerveau. Elle fait ainsi partie des compléments alimentaires nootropiques destinés à agir sur la sphère cérébrale.

Schéma présentant les structures de la L-théanine, du L-glutamate et de la L-glutamine chimiquement proches
Les structures de la L-théanine, du L-glutamate et de la L-glutamine sont chimiquement proches.

Analyses qualité

BeTheanine® est l’objet de contrôles visant à offrir les meilleures garanties de qualité et de sécurité. Cet extrait ne contient aucun des allergènes alimentaires mentionnés dans le Règlement UE n°1169/2011. Il est exclusivement composé d’ingrédients d’origine végétale et n’est pas considéré comme génétiquement modifié, ni issu d’organismes génétiquement modifiés. Il n’a pas été élaboré avec des nanotechnologies et est exempt de nanoparticules. Ce produit est non irradié et n’a pas subi de traitement à l’oxyde d’éthylène.

Voici les analyses du lot en cours :

Microbiologie
Germes aérobies totaux≤ 1 000 cfu/g
Décompte des levures et moisissures≤ 100 cfu/g
Escherichia coliNégative (cfu/1g)
Salmonella SpNégative (cfu/1g)
Staphylococcus aureusNégative (cfu/1g)
Pseudomonas aeruginosaNégative (cfu/1g)
Enterobacteriaceae≤ 100 cfu/g
Contaminants
Métaux lourds≤ 10 ppm
Plomb≤ 2 ppm
Arsenic≤ 1 ppm
Cadmium≤ 1 ppm
Mercure≤ 0,1 ppm
PesticidesConforme aux directives de l’UE
Aflatoxines (B1,B2,G1,G2)≤ 4 ppb
Ochratoxine A≤ 15 ppb
PAH – Benzo(a)pyrene≤ 10 ppp
– Sum of Benzo(a)pyrene, benz(a)anthracene,
benzo(b)fluoranthene and chrysene
≤ 50 ppp

Gélule Plantcaps® d’origine naturelle 100 % végétale

Nous avons sélectionné avec soin la gélule qui délivre notre complément Sommeil serein. Il s’agit de la forme brevetée Plantcaps®, élaborée à partir de pullulan. Ce polysaccharide provient d’un processus naturel de fermentation du tapioca par des levures comme à. Elle est dénuée de goût, certifiée végan, non-OGM, sans gluten et ne comporte aucun additif chimique. Elle forme une barrière étanche contre l’oxygène, préservant la qualité du produit qu’elle contient. Elle se dissout rapidement pour délivrer efficacement ses principes actifs

Les troubles de sommeil sont fréquents dans la population

Nuits écourtées, agitées, peu réparatrices… Nous sommes nombreux à rencontrer des difficultés de sommeil, de manière ponctuelle ou plus récurrente. En semaine, le temps de sommeil est tombé en dessous de la barre des 7h, avec 6h58 en moyenne. Lors des week-ends ou des congés, il se prolonge sensiblement pour atteindre 7h40.

Selon les résultats du sondage OpinionWay pour l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance – Enquête sommeil 2023, plus d’un tiers des Français ne sont pas satisfaits de la qualité de leur sommeil. Ils sont 42% à déclarer souffrir d’au moins un trouble du sommeil.

La situation est particulièrement alarmante chez les plus jeunes puisque 88 % des 15 à 24 ans affirment se sentir en manque de sommeil. Le recours à des somnifères est en conséquence courant dans notre pays. La France se situe par exemple au deuxième rang de la consommation de benzodiazépines en Europe, des médicaments utilisés notamment à cette fin.Des formes diverses

Des formes diverses

Les troubles du sommeil peuvent revêtir différentes formes :

  • l’insomnie est le trouble du sommeil le plus fréquent. Elle se caractérise par des difficultés à s’endormir, à rester endormi ou à obtenir un sommeil de qualité suffisante, avec des répercussions négatives au cours de la journée ;
  • les troubles du rythme circadien, qui affectent le rythme naturel du sommeil et de l’éveil d’une personne. Il s’agit par exemple du décalage horaire lié à un changement de fuseau horaire ;
  • l’apnée du sommeil, qui provoque des interruptions temporaires de la respiration pendant le sommeil ;
  • le syndrome des jambes sans repos, qui se traduit par un besoin irrésistible de bouger les jambes, souvent accompagné de sensations inconfortables, survenant surtout la nuit ;
  • la narcolepsie, associée à des épisodes soudains et incontrôlables de sommeil excessif pendant la journée, qui peuvent survenir même en pleine activité ;
  • les parasomnies, des comportements anormaux pendant le sommeil comme le somnambulisme, les cauchemars, les terreurs nocturnes…

Des conséquences potentiellement sévères

Le manque de sommeil, qu’il soit lié à un temps de repos trop court ou de mauvaise qualité, a un fort retentissement sur la vie quotidienne.

Somnolence, fatigue, humeur maussade, difficultés de concentration sont autant de sensations désagréables qui accompagnent cette situation.

Il pose également des problèmes de sécurité, en altérant la vigilance.

De nombreuses études scientifiques ont pu établir un lien entre un mauvais sommeil et un risque accru de développer certains troubles comme la dépression, l’obésité, l’hypertension ou les maladies cardiovasculaires.

La mélatonine, l’hormone régulatrice de notre sommeil

La mélatonine est une hormone naturellement produite par l’organisme. Sa sécrétion est maximale au cours de l’enfance puis déclinerait avec l’âge. Elle est également perturbée par de nombreux facteurs extérieurs. Des troubles du sommeil peuvent alors s’installer durablement, et exercer des effets néfastes sur la santé en général, physique comme psychologique.

Dans le cerveau, la production de la mélatonine est assurée par l’épiphyse, également appelée glande pinéale. Elle est dictée par notre horloge interne et suit un rythme circadien, fluctuant au cours des 24 h de la journée.


Sa sécrétion débute à la tombée de la nuit, provoquant un état de relâchement et de somnolence propice à un endormissement rapide et un sommeil de qualité. Le pic de concentration en mélatonine dans l’organisme est observé entre 2 heures à 5 heures du matin.

sécrétion-de-mélatonine

La production de mélatonine décline ensuite lorsque le jour se lève. La rétine, exposée à la lumière, transmet cette information à l’épiphyse, en passant par le noyau suprachiasmatique de l’hypothalamus. Notre corps retrouve sa vitalité et sa vigilance. Les niveaux de mélatonine sont au plus bas à la mi-journée.

Schéma montrant que l'excès de lumière artificielle et le manque de lumière naturelle nuisent à la production de mélatonine.

L’excès de lumière artificielle et le manque de lumière naturelle nuisent à la production de mélatonine

Notre mode de vie moderne tend à exercer une influence négative sur notre capacité de production de la mélatonine.

Sa sécrétion débute à la tombée de la nuit, provoquant un état de relâchement et de somnolence propice à un endormissement rapide et un sommeil de qualité. Le pic de concentration en mélatonine dans l’organisme est observé entre 2 heures à 5 heures du matin.

Un manque d’exposition à la lumière du soleil

Nous passons beaucoup de temps à l’intérieur des habitations, ce qui nous prive d’un niveau d’exposition idéal à la lumière naturelle. Elle seule peut pourtant mettre un terme à la sécrétion de mélatonine. La concentration sanguine reste ainsi élevée et génère une somnolence en cours de journée.

Le soir venu, nos réserves de mélatonine et notre capacité de production sont alors déjà bien entamées. Nous pouvons alors avoir du mal à trouver le sommeil et subir de nombreux réveils nocturnes, par manque de mélatonine. À long terme, cette situation peut laisser place à des troubles du sommeil marqués.

Exposition à la lumière bleue des écrans et pollution lumineuse

La lumière bleue émise par les écrans à LED des ordinateurs, télévisions et smartphones atténue la production de mélatonine. Il est ainsi important d’éviter de s’y exposer dans l’heure qui précède le coucher.

La production de mélatonine peut également être perturbée en cas d’exposition pendant la nuit à une lumière, même de très faible intensité. Il est ainsi préférable de ne pas dormir avec une veilleuse, et de bien fermer ses volets pour ne pas être exposé à la pollution lumineuse de la ville.

Travail de nuit et décalage horaire bouleversent la production de mélatonine

Les personnes qui travaillent de nuit, comme les professionnels de santé par exemple, sont exposées aux lumières artificielles qui altèrent leur sécrétion de mélatonine. Ses pics de production sont alors plus faibles et retardés.

Ce type de perturbations est particulièrement marqué chez les voyageurs qui traversent plusieurs fuseaux horaires sur un temps court. Le simple fait de décaler ses horaires de sommeil le week-end peut toutefois les induire également, dans une moindre mesure.

Des formes diverses

La lumière n’est pas le seul paramètre qui exerce une influence sur notre production de mélatonine, puisque l’alimentation intervient également.

La mélatonine est synthétisée à partir d’un neurotransmetteur, la sérotonine. Celle-ci dérive d’un acide aminé essentiel, le tryptophane. L’organisme n’est pas en mesure de produire ce précurseur de façon autonome, et nous sommes donc tributaires de nos apports alimentaires.

Le tryptophane est présent dans les produits riches en protéines comme le poisson, la viande, les œufs, les produits laitiers, les légumineuses, les céréales complètes, les graines et les noix.

Les bananes sont par ailleurs réputées pour leur teneur élevée en tryptophane. La synthèse de mélatonine requiert également de bons niveaux de magnésium, un statut suffisant en vitamines B et elle est ralentie en cas de déficit en acides gras oméga-3 dans les membranes cellulaires.

Une alimentation variée, équilibrée et suffisamment riche en tryptophane est donc essentielle à la production de mélatonine.

Les modes de consommation actuels, qui font la part belle aux aliments industriels, sont appauvris en nutriments essentiels et ne permettent pas toujours de bénéficier d’apports suffisants.

Schéma montrant que le tryptphan est nécessaire à la production de la mélatonine.
Le tryptophane est nécessaire à la production de la mélatonine.

Les bienfaits de la supplémentation en mélatonine

Les autorités de santé européennes reconnaissent actuellement les bienfaits de la mélatonine sur certains aspects du sommeil. Elle contribue à atténuer les effets du décalage horaire et à réduire le temps d’endormissement.

La mélatonine aide à prévenir le décalage horaire des voyageurs

La mélatonine contribue à atténuer les effets subjectifs du décalage horaire, avec une dose de 0,5 mg de mélatonine par portion prise avant le coucher, le jour du départ et les jours suivant l’arrivée à destination.

Les effets du décalage horaire, surviennent lors des voyages en avion au long court. Dans ce contexte, les niveaux de mélatonine nocturnes sont abaissés, et les restaurer apporte des bienfaits aux voyageurs.

Une méta-analyse indique que la mélatonine est remarquablement efficace pour prévenir ou réduire le jet-lag. Elle est particulièrement recommandée pour les adultes qui traversent 5 fuseaux horaires ou plus, en particulier en voyageant vers l’Est. La mélatonine peut aussi être utilisée pour de plus courtes distances (2 à 4 fuseaux horaires).

La mélatonine réduit le temps nécessaire à l’endormissement

La mélatonine contribue à réduire le temps nécessaire à l’endormissement, à la dose de 1 mg prise avant le coucher.

Le temps de latence d’endormissement correspond au temps qui s’écoule entre le moment où l’on souhaite dormir et celui où on tombe dans le sommeil. Chez un adulte en bonne santé, il est en général inférieur à 20 minutes.

Ce bienfait de la mélatonine dans ce cadre a été mis en évidence chez des personnes en bonne santé ou n’ayant pas d’autres soucis de santé que l’insomnie, et chez des personnes ayant des troubles du sommeil (insomnie, syndrome de retard de phase de sommeil…).

Les effets indésirables de la supplémentation en mélatonine

La prise de mélatonine est généralement bien tolérée et considérée comme sûre. Dans certains cas, elle peut toutefois entrainer une somnolence diurne, des maux de tête, des troubles du sommeil, des étourdissements ou une hypothermie. Très peu de manifestations plus sérieuses sont rapportées. Elles peuvent prendre la forme d’agitation, de fatigue, de changements d’humeur, de cauchemars, d’irritation de la peau et de palpitations. La plupart se résolvent en quelques jours sans avoir à modifier la prise de mélatonine, ou immédiatement à son arrêt.

En revanche, les effets de la mélatonine persistent dans le temps : aucun phénomène de tolérance n’est observé. La prise de mélatonine ne provoque pas de baisse de sa sécrétion naturelle.

La mélatonine peut interagir avec certains médicaments, il est donc conseillé d’en parler à son médecin en cas de traitement. Certains antidépresseurs inhibiteurs de la recapture de la sérotonine ne doivent par exemple pas être associée à la prise de mélatonine.

La L-théanine, composé relaxant du thé

La L-théanine, également nommée N-éthyl-L-glutamine, est un acide aminé présent naturellement dans les feuilles de thé (Camellia sinensis). Elle ne doit pas être confondue avec la théine, le principe actif excitant de cette boisson. Elle a été isolée pour la première fois à la fin des années 1940.

Formation de la théanine dans la plante

Dans le théier, et plus généralement les autres espèces végétales appartenant au genre botanique Camellia, la L-théanine est produite au niveau de la racine. La synthèse se déroule à partir deux composés, l’acide glutamique et l’éthylamine, sous l’effet de l’enzyme théanine synthétase.

La théanine est ensuite acheminée vers les parties aériennes de la plante, où elle s’accumule au niveau des feuilles. Elle peut y être hydrolysée sous l’effet de l’exposition à la lumière du soleil et à la chaleur pour revenir à ses constituants d’origine. L’éthylamine ainsi libérée est utilisée pour la fabrication d’autres composés végétaux d’intérêt, les catéchines.

Schéma présentant la biosynthèse de la théanine au sein du théier
Biosynthèse de la théanine au sein du théier.

Comportement dans l’organisme humain

La L-théanine apporte une saveur agréable au thé, qui contre-balance en partie son amertume. Elle est en effet capable de se lier avec des récepteurs présents en bouche qui déclenchent la perception de la saveur umami – qui signifie « délicieux » en japonais.

Elle est absorbée au niveau de l’intestin grêle puis atteint la circulation sanguine en une dizaine à une vingtaine de minutes après ingestion. Elle est alors distribuée à divers tissus et organes. Elle est en mesure de franchir la barrière hématoencéphalique pour atteindre le cerveau.

Deux courbes montrant l'augmentation de la concentration sanguine en l-théanine après consommation d'une cellule de 100mg de théanine ou 250 ml de thé vert
Augmentation de la concentration sanguine en L-théanine après consommation d’une gélule de 100mg de théanine (A) ou de 250mL de thé vert (B).

Effets sur la sphère cérébrale

Une fois dans le cerveau, la L-théanine peut en moduler le fonctionnement. Elle stimule la production de ondes α dans différentes régions du cortex cérébral. Elles sont associées à un état de relaxation mentale.

Réduction de l’effet excitateur du glutamate

La L-théanine possède une structure chimique proche de la glutamine, un acide aminé abondant dans notre corps. Au niveau du cerveau, elle est prélevée par certains neurones puis transformée en glutamate grâce à une enzyme, la glutaminase. Le glutamate est alors déversé au niveau de la synapse, l’espace de communication entre les neurones, déclenchant l’activation des neurones en aval. Sa libération en excès provoque une surstimulation des cellules nerveuses et peut engendrer du stress et de l’anxiété.

Lorsque la L-théanine est présente, elle s’oppose à la liaison de la glutamine à son  récepteur, empêchant son entrée dans les neurones. La libération de glutamate est bloquée, ce qui génère un effet calmant.

illustration montrant que la théanine freine la libération du glutamate
 La théanine freine la libération du glutamate

De plus, la L-théanine peut se lier de manière directe à certains récepteurs du glutamate, les récepteurs NMDA, AMPA et kainate. Elle entre ainsi en concurrence avec celui-ci et limite de cette manière ses effets.

Stimulation des messagers cérébraux calmants

La L-théanine provoque par ailleurs une élévation des niveaux d’acide gamma-aminobutyrique (GABA) au niveau du cerveau. Ce messager chimique réduit l’excitabilité neuronale, provoquant un effet relaxant et calmant propice au sommeil. Si les mécanismes d’action sont encore mal connus, une étude chez la souris a montré que la L-théanine stimule l’expression d’un gène, le Npas4. Celui-ci assure la fabrication d’une protéine régulatrice qui joue un rôle clé dans la formation de synapses libérant le GABA. Elle contribue ainsi à temporiser l’activation neuronale.

D’autres données recueillies chez l’animal indiquent que l’administration de L-théanine provoque une élévation des neurotransmetteurs aux effets sédatifs, dopamine et sérotonine, et de mélatonine. Cet effet a par exemple été constaté en cas d’insomnie induite chez des animaux par l’administration de caféine.

3 graphiques montrant que la théanine stimule la sécrétion de dopamine, sérotonine et mélatonine en cas d'exposition à la caféine.
La théanine stimule la sécrétion de dopamine, sérotonine et mélatonine en cas d’exposition à la caféine.

Ingrédients

Extrait de riz déshydraté*, extrait de feuilles de thé vert (Camellia sinensis) concentré en L-théanine, mélatonine obtenue par fermentation végétale Herbatonin® (extrait de feuilles et partie aérienne de luzerne (Medicago sativa), extrait d’algue de chlorella (Chlorella vulgaris) et extrait de riz (Oryza sativa Jarrah)), enveloppe de la gélule : pullulan.

IngrédientsApports journaliersValeur nutritionnelle de référence
Herbatonin (Australie)
– dont mélatonine
180 mg
1,8 mg
N/A
Extrait de feuilles de thé vert (chine)
– dont L-théanine
400 mg
160 mg

* Ingrédients issus de l’agriculture biologique.

Conseils d’utilisation

Prendre deux gélule 5 à 10 minutes avant l’heure du coucher.

Précautions d’emploi

Ne pas dépasser la dose journalière recommandée et tenir hors de portée des enfants. Prendre un avis médical en cas de grossesse, d’allaitement, de maladie inflammatoire, de maladie auto-immune, d’épilepsie, d’asthme, de troubles du comportement ou de la personnalité. Ne pas utiliser avant une activité nécessitant une vigilance soutenue. Les compléments alimentaires ne peuvent être utilisés comme substituts d’un régime alimentaire varié et équilibré et d’un mode de vie sain. Ce produit n’est pas adapté aux enfants. La luzerne est contre-indiquée (en France uniquement) en cas d’antécédent personnel ou familial de cancer du sein.

73 avis pour Sommeil serein

  1. BRICE C. (client confirmé)

    J’utilise ce produit depuis plusieurs mois et je ressens une vraie amélioration. J’ai toujours eu des difficultés pour m’endormir et avec ce produit, ces difficultés ont disparu

  2. Charly S. (client confirmé)

    Juste incroyable les effets sont bien présent.

  3. DOMINIQUE B. (client confirmé)

    Bon endormissement rapide très bon reveil

  4. Aurore M. (client confirmé)

    Très efficace, bon d’endormissement.

  5. Robin C. (client confirmé)

    100 fois mieux qu’un somnifère prescrit sur ordonnance , pas d’effet indésirables , pas de fatigue au réveil contrairement aux somnifères dit classiques et purement chimiques qui sont bourré d’effets secondaires … je recommande ce produit par expériences qui en plus est naturelle 🌟🌈 🌱🌿

  6. Thibault M. (client confirmé)

    Je suis moins agité quand je dors depuis que je prends ce complément, cela est confirmé par ma montre Withings Scanwatch, le sommeil est plus profond, je recommande vivement !

  7. Sylvette P. (client confirmé)

    Excellent sommeil serein :
    Je ne me réveille plus au milieu de la nuit ou alors peu de temps.
    Je suis étonnée de faire des nuits complètes
    J’ai 80 ans et déjà l’ancienne formule me permettait de bien dormir mais avec un réveil vers 3 h du matin de temps en temps Je suis ravie de ce nouveau produit Merci à vous

  8. ANNE M. (client confirmé)

    j’ai plus de 60 ans et un sommeil ponctué de nombreux réveils nocturnes suivis de difficultés à me rendormir.J’utilise ce produit depuis une semaine et depuis la première prise j’en ressens les bienfaits. Mon sommeil est plus profond et réparateur , je me réveille encore parfois mais me rendors beaucoup plus facilement.Je me reveille beaucoup plus reposée.
    J’en rêvais ! je recommanderai ce produit

  9. Dominique V. (client confirmé)

    depuis quelques temps, je me réveillais systématiquement à 3h00, et je n’avais plus sommeil
    avec la mélatonine j’ai retrouvé un sommeil reposant et profond
    merci à UNAE dont j’apprécie la qualité des produits

  10. Virginie R. (client confirmé)

    Depuis des années les énergies de pleine lune et nouvelle lune m’empêchent de dormir (je dors 1 ou 2h par nuit maximum). Je prends depuis quelques mois à présent la mélatonine UNAE les 3 nuits précédent et es 3 nuits suivant ces lunes au moment du coucher et je ne suis plus impactée 🙂 !

  11. Chantal d. (client confirmé)

    A l’arrivée de la ménopause, j’ai commencé à utiliser la mélatonine UNAE pour avoir des nuits complètes et réparatrices. Très vite au bout du 1 er mois j’ai ressenti les effets de ce produit mais en plus cela m’a beaucoup diminué certaines douleurs articulaires que j’avais et cela m’a également permis de réguler mon poids. je suis vraiment satisfaite de ce produit que je n’utilise plus autant qu’avant. Maintenant je l’utilise qu’en cas de stress qui pourrait m’empêcher de dormir et même sporadiquement ça marche très bien. je recommande vivement ce produit pour tous ceux qui ont des troubles du sommeil, qui veulent réguler leur poids ou qui ont des douleurs articulaires en augmentant la dose les douleurs s’estompent.
    Merci à l’équipe UNAE !

  12. Clément B. (client confirmé)

    Ayant des difficultés d’endormissement, j’ai testé de nombreuses formes de mélatonine en pharmacie. Certaines fonctionnent très bien, d’autres moyennement et certaines pas du tout.

    Habitué des produits Unae, j’ai voulu tester celle-ci. J’ai testé 2, 3 et jusqu’à 4 gélules, et jusqu’à finir la boite. Malheureusement, je n’ai senti aucune différence entre les soirs où j’en prends et ceux où je n’en prends pas.

  13. Théo N. (client confirmé)

    Un produit qui tient ses promesses. Je le préfère largement aux gommes à mâcher qu’on trouve habituellement en pharmacie. Je m’endors très vite lorsque je fais une cure et mon sommeil est ultra réparateur. En revanche, comme beaucoup de mélatonine, il m’arrive bien plus souvent de faire de mauvais rêves…

  14. FREDDY L. (client confirmé)

    Bon dosage et a bien fonctionné pour mon utilisation (me remettre d’un décalage horaire rapidement)

  15. Claudine-Alice L. (client confirmé)

    J’attendais beaucoup de ce produit, après avoir utilisé régulièrement Passiflore, Valériane, Aubépine, Ashwaganda en TM. …et autres produits naturels, avec des résultats très aléatoires. Mon problème: impossible de me rendormir si je me réveille par ex pour aller aux toilettes entre 3 et 4h du mat’. Je redors 3h après, soit de 6 à 8 pu de 7 à 9h.
    Avec la MELATONINE UNAE je n’ai eu aucun résultat, même en passant de 1 à 4 gélules…
    Qu’en pensez-vous?

  16. Caroline G. (client confirmé)

    Ce produit est vraiment formidable pour les difficultés d’endormissement et les nuits parfois trop « songeuses ». Jeune maman, la cure m’a permis de mieux récupérer et surtout de réussir à me rendormir après un réveil nocturne. Je recommande!

  17. rosemarie O. (client confirmé)

    Votre ‘Mélatonine’ est un super produit, mais hélas avec un HYPERTHYRODIE’
    par pour moi!
    J’ai du donc arrêter après un mois!

  18. DIDIER F. (client confirmé)

    utilisé tous les soirs afin de pouvoir m’endormir plus rapidement.
    bon produit

  19. sylviane M. (client confirmé)

    bon produit, fonctionne très bien sur moi, je dors sans problème pour me rendormir. Pas de d’accoutumence. Je recommande ce produit

  20. Johan M. (client confirmé)

    J’ai observé des points positifs à certains moments : sommeil plus récupérateur, parfois endormissement plus rapide.
    Mais rien de très marqué.
    Je vais essayer en couplant avec le magnésium.

  21. myriam M. (client confirmé)

    Nous prenons la Mélatonine mon mari et moi avec de très bons résultats, une meilleure détente,
    et lors des réveils nocturnes une plus grande facilité à se rendormir.
    Un chaleureux merci à toute l’équipe de UNAE
    Myriam

  22. David C. (client confirmé)

    Effet modéré

  23. Michèle F. (client confirmé)

    Efficace dans certains cas. mais réveil au bout de 4 heures de profond sommeil. Et pour les cas de grande fatigue, ou de stress intense, rein à faire § Il faut avoir recours à d’autres techniques!

  24. Kevin G. (client confirmé)

    Pour être honnête j’y croyais moyen, depuis mes 10-11ans (j’en ai 22 actuellement) je suis sujet à des insomnies récurrentes et à une immense difficulté à trouver le sommeil et parfois même malgré la