Accueil » Produits » Oméga-3 de poissons certifiés MSC

Oméga-3 de poissons certifiés MSC

(108 avis client)

Huile de poissons sauvages issus de la pêche durable certifiée MSC contenant un mélange d’acide eicosapentaénoïque (EPA) et d’acide docosahexaénoïque (DHA).

  • Teneur en oméga-3 DHA et EPA > 2700 mg par dose
  • Flacon de 150 mL pour un mois d’utilisation
  • Production respectueuse de l’environnement : pêche durable certifiée MSC
  • Fonction cardiovasculaire, cerveau et vision
  • Taux d’oxydation (TOTOX) extrêmement bas
  • Sans gluten, sans produit laitier, sans soja
VOTRE OPTION

35,00 

Oméga-3 de poissons certifiés MSC

(108 avis client)

Huile de poissons sauvages issus de la pêche durable certifiée MSC contenant un mélange d’acide eicosapentaénoïque (EPA) et d’acide docosahexaénoïque (DHA).

  • Teneur en oméga-3 DHA et EPA > 2700 mg par dose
  • Flacon de 150 mL pour un mois d’utilisation
  • Production respectueuse de l’environnement : pêche durable certifiée MSC
  • Fonction cardiovasculaire, cerveau et vision
  • Taux d’oxydation (TOTOX) extrêmement bas
  • Sans gluten, sans produit laitier, sans soja
VOTRE OPTION

35,00 

Depuis sa création, UNAE s’engage pour créer les compléments alimentaires de la plus haute qualité, en transparence.

Oméga-3 de poisson, qualité brevetée MSC®

UNAE propose une huile de poissons sauvages concentrée en EPA et DHA de haute qualité. Elle bénéficie du label écologique MSC® et affiche un degré de fraîcheur très élevé avec un indice TOTOX proche de zéro.

Une ressource durable

Notre huile MSC® est élaborée à partir de lieu noir (Gadus chalcogrammus), une espèce de poisson vivant dans les eaux du Pacifique Nord. La pêcherie qui en assure la collecte est située dans la mer de Bering, délimitée à l’est par l’Alaska et à l’ouest par la Sibérie, l’une des plus poissonneuses du monde.

Forte d’une histoire de pêche durable de 40 ans, notre pêcherie bénéficie depuis 2005 de l’écolabel Marine Stewardship Council (MSC). La certification étant attribuée pour une période de 5 ans, elle a de nouveau été certifiée en 2010, 2015 et 2020. 

Le label MSC garantit la lutte contre la surpêche, l’absence d’utilisation d’explosifs ou de cyanure surpêche et la mise en œuvre de pratiques permettant le maintien de la structure, de la productivité, de la fonction et de la diversité de l’écosystème dont la pêcherie dépend. Il offre en outre une excellente traçabilité.

Le lieu noir est exclusivement pêché dans la mer du Béring et le golfe d’Alaska.
Le lieu noir est exclusivement pêché dans la mer du Béring et le golfe d’Alaska.

Les produits de la mer qui affichent ce label sont les seuls à garantir l’adhésion à l’ensemble des règles du code de bonne conduite de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) en matière de préservation de la biodiversité marine et de pêche écoresponsable.

Des pratiques de pêche sélectives

La pêcherie utilise des chaluts pélagiques pour capturer les poissons. Ces filets, remorqués en pleine eau, se caractérisent par leur caractère plus sélectif. Les prises accessoires, qui correspondent à la capture d’espèces non ciblées, représentent moins de 1 % de la pêche.

Ces pratiques de pêche responsable permettent à la population totale de poissons de notre zone de pêche d’augmenter. Depuis 2014, elle a progressé de 65 % selon les résultats des contrôles effectués par la FAO.

Un organisme de certification indépendant

Le certificat de conformité attestant que notre complément d’oméga-3 répond aux critères d’attribution du label MSC a été établi par MRAG Americas.

Cet organisme indépendant soutient l’utilisation responsable, rationnelle et durable des ressources aquatiques.

Un produit plus pur et plus concentré grâce à la distillation moléculaire

L’huile de lieu noir est naturellement riche en oméga-3 ; elle en contient de l’ordre de 20 à 25 %. Ce poisson se nourrit en effet principalement de krill, des petits crustacés qui en présentent de fortes teneurs.

Pour profiter pleinement des bienfaits des oméga-3, il est cependant nécessaire d’avoir une huile encore plus concentrée en EPA et DHA. Le processus sophistiqué que nous utilisons pour fabriquer notre huile permet d’atteindre ce niveau de qualité. Il repose sur une étape fondamentale de distillation moléculaire réalisée sous vide qui permet de séparer les différentes composantes de l’huile de poisson par évaporation et condensation. En procédant ainsi, on évite le recours aux solvants chimiques et on protège les oméga-3 à longue chaîne qui sont particulièrement sensibles à la chaleur et à la lumière.

Les oméga-3 d’UNAE sont ainsi hautement concentrés. Une seule cuillère à café de 5 mL apporte au moins 2400 mg d’oméga-3. La plupart des lots sont même encore plus concentrés, avec parfois plus de 3000 mg d’oméga-3 par cuillère, dont environ 1500 mg d’EPA et 1100 mg de DHA. Cette dose est comparable à celle fournie par la consommation de 300 g de sardines, l’un des poissons les plus riches en ce précieux nutriment.

La distillation moléculaire va également permettre de garantir une grande pureté de notre produit. Les poissons sont en effet une ressource fragile, sensible à la pollution du milieu marin. Certains contaminants nocifs, tels que les métaux lourds, les dioxines ou les PCB peuvent ainsi se retrouver dans l’huile qui en est extraite. Grâce à notre distillation moléculaire, ces substances toxiques sont complètement éliminées. 

Un procédé de fabrication exigeant

L’élaboration de notre complément alimentaire à partir de la matière première brute exige ainsi un savoir-faire parfaitement maîtrisé. Nous l’avons trouvé au sein d’une entreprise partenaire spécialiste du traitement des lipides en atmosphère protectrice. L’entreprise reçoit l’huile de poisson qui a été extraite des lieux noirs fraîchement pêchés, puis elle procède aux premières analyses pour s’assurer de la qualité du produit.

L’huile est alors soumise au processus de distillation moléculaire. À ce stade, l’EPA et le DHA se trouvent sous forme de triglycérides, le type de lipides qui représentent 95 % des lipides alimentaires ; ils sont donc associés à une molécule de glycérol. Pour pouvoir les concentrer, ils doivent en être séparés puis combinés à de l’éthanol de qualité alimentaire pour former des esters éthyliques. Une fois que la filtration et la concentration ont été effectuées, les acides gras ne vont pas être laissés sous forme d’esters éthyliques. Cette forme n’est en effet pas celle que l’on rencontre dans la nature. Nous procédons à un traitement enzymatique qui va redonner naissance à la forme naturelle des triglycérides, c’est-à-dire à l’association de trois molécules d’oméga-3 à une molécule de glycérol végétal. On obtient ainsi des oméga-3 purs sous leur forme naturelle. Les acides gras qui ont été filtrés – qui ne sont pas des oméga-3 – sont ensuite récupérés et serviront à l’élaboration de biocarburants.

Une étape d’extraction à froid permet enfin d’obtenir la concentration souhaitée du produit final. Les dernières impuretés sont éliminées grâce à une filtration sur charbon actif, connu pour ses propriétés détoxifiantes.

1
Lieu noir d’Alaska pêché dans la mer de Béring respectant le label MSC de pêche durable.
extraction_froid_peche_msc
2
Huile de poisson extraite du foie et des têtes de lieu noir sans utiliser de solvant.
extraction_froid_poisson
3
Huile brute distillée moléculairement pour éliminer les PCB.
extraction_froid_distillation
4
Huile de poisson combinée à de l’éthanol de qualité alimentaire pour obtenir une forme d’ester éthylique.
extraction_froid_ethanol
5
Réestérification en forme naturelle de triglycérides à l’aide du glycérol.
extraction_froid_rtg
6
Distillation flash de l’huile de poisson : les graisses non-oméga-3 deviennent du biodiesel.
extraction_froid_distillation2
7
Extraction à froid exclusive pour produire un concentré d’acides gras oméga-3 à 85 %.
extraction_froid_temp
8
Purification de l’huile de poisson par filtration au charbon actif.
extraction_froid_extraction
9
Mise en bouteille de l’huile sur place pour une fraîcheur maximale.
extraction_froid_bouteille

Pourquoi des triglycérides plutôt que des esters éthyliques ?

De nombreux compléments alimentaires d’oméga-3 contiennent des esters éthyliques d’acides gras et non des triglycérides. La raison ? L’étape enzymatique qui permet de revenir à la forme triglycérides est nettement plus coûteuse. Elle est cependant la garante d’une efficacité optimale. Une étude a mis en évidence une biodisponibilité de 124 % de l’EPA et du DHA sous forme de triglycérides réestérifiés, en comparaison avec l’huile de poisson. Les formes d’esters éthyliques présentaient une biodisponibilité inférieure, de 73 %.

La biodisponibilité des triglycérides réestérifiés (rTG) est supérieure à celle de l’huile de foie de morue (CLO) et des esters éthyliques (EE).
La biodisponibilité des triglycérides réestérifiés (rTG) est supérieure à celle de l’huile de foie de morue (CLO) et des esters éthyliques (EE).

Notre complément alimentaire d’oméga-3 affiche une teneur remarquable en triglycérides. Ils représentent en effet plus de 90 % des lipides du produit.

Type de glycéridesValeur
Triglycérides92 %
Diglycérides7 %
Monoglycérides<1 %

Un degré de fraîcheur optimal

Nos oméga-3 MSC® se démarquent par un degré de fraîcheur qui n’a que peu d’équivalents sur le marché. Ils possèdent en effet un indice TOTOX très bas, le critère qui reflète le niveau d’oxydation, très bas.

Il n’est pas rare que certains de nos lots présentent un indice d’oxydation inférieur à 2 pour chaque bouteille d’oméga-3 UNAE.

Cette fraîcheur se traduit par :

  • Une plus grande stabilité du produit dans le temps,
  • Moins d’éructations après la prise,
  • Un goût et une odeur agréables.

L’indice TOTOX, témoin de la fraîcheur d’une huile

L’indice TOTOX est une mesure de l’oxydation de l’huile, c’est-à-dire de son vieillissement. Une huile oxydée perd non seulement ses bienfaits, mais devient également toxique.

Par exemple, une huile que vous faites chauffer trop longtemps dans une poêle a un indice TOTOX élevé et devient mauvaise pour la santé.

L’indice TOTOX est calculé en multipliant par deux l’indice de peroxyde (qui mesure les premiers produits d’oxydation à se former dans les huiles) et en y ajoutant l’indice d’anisidine (qui mesure les produits secondaires d’oxydation).

Il s’agit de la mesure la plus rigoureuse pour déterminer la fraîcheur d’une huile.

L’indice TOTOX tient compte des différents produits de l’oxydation des huiles
L’indice TOTOX tient compte des différents produits de l’oxydation des huiles

La plupart des produits commercialisés présentent un degré élevé d’oxydation

Les analyses faites par les chercheurs indépendants sur les compléments alimentaires d’acides gras oméga-3 disponibles sur le marché ont montré que beaucoup de ces produits sont très fortement oxydés, avec un indice TOTOX moyen constaté de 23,8. L’indice TOTOX dépasse parfois 26, le seuil à partir duquel une huile devient nocive d’après les standards de la GOED (Global Organization for EPA and DHA Omega-3s). Ces niveaux d’oxydation sont équivalents à ceux obtenus en chauffant de l’huile à plus de 200 °C pendant 30 minutes.

Selon de nombreux experts, cette mauvaise qualité des produits expliquerait les faibles bénéfices des acides gras oméga-3 observés lors de certaines études scientifiques, comparativement au poisson frais.

Les raisons conduisant à cet état d’oxydation avancé sont multiples :

  • pour éliminer les métaux lourds et les polluants, l’huile subit un échauffement qui l’endommage de manière irréversible ;
  • l’exposition du produit à l’oxygène de l’air, autant lors du processus de fabrication qu’après conditionnement, participe également à son oxydation ;
  • pendant le transport, les acides gras sont exposés à la chaleur ce qui achève d’endommager le produit.
Conteneurs_frigorifiques

Un processus de fabrication, de conditionnement et de stockage optimisé pour assurer la fraîcheur de nos oméga-3

Pour garantir un TOTOX très bas jusqu’au consommateur, le laboratoire UNAE utilise un processus de filtration exclusif qui permet d’éliminer les polluants à très basse température.

Lors de la mise en bouteille, l’oxygène est chassé des flacons avec de l’azote afin de bloquer le rancissement de l’huile.

Le choix d’un contenant de 150 mL plutôt que d’une grande bouteille évite d’avoir à conserver le produit trop longtemps après ouverture.

Pendant le transport, les oméga-3 sont ensuite placés dans des containers entourés d’azote liquide, avant d’être stockés dans nos entrepôts loin de toute source de chaleur.

Évolution de l’oxydation des oméga-3 en bouteille UNAE après ouverture

Les analyses réalisées sur nos oméga-3 en bouteille démontrent des niveaux d’oxydation particulièrement bas pendant toute la durée d’utilisation du produit.

L’image ci-dessous montre l’évolution de l’indice d’oxydation TOTOX dans des conditions réelles d’utilisation, avec un produit équivalent stocké au réfrigérateur après ouverture puis ouvert chaque jour et laissé à l’air libre pendant quelques minutes.

Courbe ascendante présentant le taux d'indice TOTOX apres plusieurs jours d'ouverture de la bouteille

On constate que le niveau d’oxydation reste très bas pendant la durée de vie normale d’une bouteille, soit un mois. Ce niveau de fraîcheur est exclusif sur une huile de poisson, il est difficile de l’obtenir avec des oméga-3 en gélules.

En effet, lors de la fabrication de gélules, l’insertion de l’huile rend très facile l’introduction d’oxygène, ce qui peut alors amorcer le processus d’oxydation.

Pureté de nos oméga-3

Notre complément alimentaire répond aux standards de qualité les plus élevés. Les méthodes de purification utilisées garantissent l’élimination des contaminants (arsenic, cadmium, plomb, PCBs, microbes…), comme en attestent les analyses du lot en cours :

Type de glycéridesValeur
PCBs<0,01 mg/kg
Dioxines de type PCBs<0,01 pg/g
Dioxines et furanes chlorés (PCDD/F)0,12 pg/g
Dioxines totales0,13 pg/g
PAH : benzo(a)pyrèneConforme (2 ppm max)
PAH : somme de benzo(a)pyrène, benz(a)anthracène, benzo(b)fluorathène et chrysèneConforme (10 ppm max)
Plomb<0,05 mg/kg
Cadmium<0,05 mg/kg
Mercure<0,05 mg/kg
Arsenic<0,01 mg/kg
MicrobiologieValeur
Nombre total de germes <10 cfu/g
Levures <10 cfu/g
Moisissures <10 cfu/g
Escherichia coliNégatif/10 g
SalmonellaNégatif/10 g
Pseudomonas aeruginosaNégatif/1 g
StaphylococcusNégatif/10 g
Bactéries gram négative tolérantes à la bile<100 cfu/g

Huile essentielle de citron, qualité SunPure®

Nous avons choisi de parfumer délicatement nos oméga-3 avec l’huile essentielle de citron SunPure®, qui se marie parfaitement à leur saveur marine.

Analyse de la qualité

Un laboratoire indépendant a réalisé différentes mesures pour évaluer la pureté de l’huile essentielle de citron SunPure®, dont voici les résultats :

ParamètreRésultatValeur attendue
% d’aldéhyde sous forme de citryl11,29 %Comprise entre 10 et 11,5 %
Profil de chromatographie en phase gazeuseConformeConforme
Indice de réfraction à 20 °C1,47871,4730- 1,4830
ApparenceConformeConforme
SaveurConformeConforme
OdeurConformeConforme
Gravité spécifique0,86640, 8520-0,8820

SunPure® est garantie sans allergène, végan, kasher et halal. Elle n’est pas élaborée à partir d’OGM.

Un puissant conservateur

Outre son goût, cet ingrédient actif riche en limonène et β-pinène joue un rôle essentiel dans la stabilité du produit dans le temps. Il permet en effet de lutter contre la peroxydation des lipides tout en limitant le risque de contamination microbienne.

L’huile essentielle de citron possède une efficacité comparable au BHT, un conservateur chimique, pour contrer l’oxydation des lipides
L’huile essentielle de citron possède une efficacité comparable au BHT, un conservateur chimique, pour contrer l’oxydation des lipides

En dépit de l’importance pour la santé des oméga 3, les déficits sont fréquents. Plus de 8 français sur 10 manqueraient en effet d’apports en EPA et DHA, deux acides gras polyinsaturés à longue chaîne présents dans les poissons gras. Une supplémentation avec des oméga-3 de qualité peut pallier à ce manque et contribuer à notre équilibre cardiovasculaire, cérébral et visuel.

Pourquoi se supplémenter en oméga-3 DHA et EPA ?

Le DHA et l’EPA sont principalement fournis par l’alimentation, mais présents dans un nombre limité de produits. En raison de leur importance pour notre organisme, les autorités de santé ont émis des recommandations spécifiques à ces nutriments. 

Les apports nutritionnels conseillés sont ainsi fixés à 125mg par jour de DHA pour les enfants de 3 à 9 ans, et 250mg par jour à partir de 10 ans. Les apports en DHA et EPA cumulés devraient atteindre 250mg par jour pour les enfants de 3 à 9 ans, et 500mg au-delà de cette tranche d’âge.

Les sources alimentaires d’EPA et DHA

Ces oméga-3 sont rencontrés spécifiquement dans les aliments d’origine animale. Les meilleures sources sont les produits de la mer, tout particulièrement les huiles de poisson.

L’huile de foie de morue apporte par exemple 11,4g de DHA et 8,39g d’EPA pour 100g de produit. Les œufs de poisson en contiennent également des quantités importantes, avec 1,91g de DHA et 0,66g d’EPA dans 100 g d’œufs de truite.

Les espèces de poissons gras comme la sardine, le maquereau, le saumon et le hareng sont plus riches en DHA et EPA que les espèces de poissons maigres. La viande, les produits laitiers et les œufs en contiennent une quantité bien moindre.

Certains éleveurs enrichissent l’alimentation des leurs animaux en oméga-3 pour en augmenter la quantité dans le produit final.

Les meilleures sources de DHA et EPA sont les produits de la mer

Les apports en DHA et EPA sont insuffisants pour une large proportion de la population

En 2015, l’ANSES a publié les résultats d’une étude évaluant les apports réels des Français par rapport aux recommandations officielles. Les données révèlent que 85% des adultes sont en dessous de ce seuil pour le DHA (apports moyens