Accueil » Produits » Ménopause multivitamines

Ménopause multivitamines

(2 avis client)

Complément alimentaire multivitamines spécialement conçu pour les femmes pré-ménopausées et ménopausées.

  • Utile durant les périodes de péri et pré-monopause
  • Extrait de Safran bio contribuant à l’équilibre émotionnel
  • 120 gélules pour un mois d’utilisation
  • Vitamines européennes de qualité premium
  • Sans gluten, sans produit laitier, sans soja, végan

Vitamine D3 végétale à l’huile bio

VOTRE OPTION

À partir de : 49,00 

Ménopause multivitamines

(2 avis client)

Complément alimentaire multivitamines spécialement conçu pour les femmes pré-ménopausées et ménopausées.

  • Utile durant les périodes de péri et pré-monopause
  • Extrait de Safran bio contribuant à l’équilibre émotionnel
  • 120 gélules pour un mois d’utilisation
  • Vitamines européennes de qualité premium
  • Sans gluten, sans produit laitier, sans soja, végan

Vitamine D3 végétale à l’huile bio

VOTRE OPTION

À partir de : 49,00 

Depuis sa création, UNAE s’engage pour créer les compléments alimentaires de la plus haute qualité, en transparence.

Bouffées de chaleur, troubles du sommeil, changements d’humeur… La ménopause et la pré-ménopause sont des étapes sensibles dans la vie d’une femme, sur le plan physique et émotionnel. Certaines approches naturelles – vitamines, acides aminés et autres principes actifs végétaux – peuvent aider à retrouver un quotidien plus harmonieux.

Une période d’intenses Bouleversements

La ménopause est définie comme une absence totale de règles d’une durée de douze mois consécutifs après les dernières menstruations, elle survient généralement entre 50 et 52 ans.

Avant d’atteindre ce stade, la majorité des femmes traverse une phase transitoire nommée périménopause. Elle est marquée par des cycles menstruels imprévisibles, des saignements abondants et prolongés, alternant avec des périodes d’absence de règles.

Arrêt de production des hormones sexuelles

Dès la périménopause, la production des hormones sexuelles – œstrogènes et progestérone – par les ovaires commence à décliner. Elle s’arrête totalement à la ménopause.

Les œstrogènes exercent une influence sur plusieurs aspects de notre bien-être, régulant l’humeur, la température corporelle, la qualité du sommeil et la libido. La chute de leurs niveaux se traduit ainsi par divers signes désagréables.

Troubles climatériques

Les trois quarts des femmes ressentent des symptômes vasomoteurs, qui prennent la forme de bouffées de chaleur, de sueurs nocturnes, de palpitations et de migraines. Des manifestations uro-génitales, liées à une atrophie vaginale et de l’urètre, qui perturbent la sexualité affectent environ 60 % des femmes. Enfin, 45 % des femmes souffrent de difficultés psychologiques : irritabilité, anxiété, dépression, troubles du sommeil, problèmes de concentration, diminution de l’estime de soi…

Photo d'une femme d'age mûr avec des bouffées de chaleur.
Les bouffées de chaleur sont communes lors de la ménopause.

Les conséquences de l’arrêt de la production de la progestérone, qui régule le cycle menstruel et prépare l’utérus à la grossesse, sont moins marquées.

Sa raréfaction pendant la périménopause explique en partie l’allongement et l’intensification des menstruations observés chez certaines femmes

Conséquences sur la santé globale

Les changements hormonaux qui accompagnent la ménopause fragilisent la santé des femmes. Ils mettent à mal le système cardiovasculaire, augmentant le risque d’obésité viscérale, de trouble du métabolisme du glucose et des lipides ou d’hypertension.

La ménopause est par ailleurs la principale cause d’ostéoporose, une situation combinant à la fois une baisse de la densité des os et des altérations de leur structure. L’arrêt de production des œstrogènes conduit en effet à un déséquilibre dans le renouvellement des tissus osseux.

Il est caractérisé par une raréfaction des ostéoblastes à l’origine de sa formation, et par une augmentation de la quantité d’ostéoclastes qui le dégradent.

Les femmes perdent ainsi environ 5% de masse osseuse par an pendant les premières années de ménopause, puis de 1 à 1,5% dans un second temps4. L’ostéoporose augmente le risque de fractures, qui surviennent le plus souvent au niveau de la hanche, des vertèbres et de l’avant-bras.

Graphique présentant l'évolution de la masse osseuse au cours des années chez la femme et chez l'homme
Évolution de la masse osseuse au cours de la vie.

Des solutions naturelles pour bien vivre sa ménopause

Les inconforts physiques et psychologiques ne sont pas une fatalité lors de la ménopause. Il existe des méthodes naturelles pour mieux gérer cette période de transition et en atténuer les répercussions sur la vie quotidienne.

La vitamine K, alliée des os

La vitamine K joue un rôle fondamental dans l’équilibre osseux, moins connu que celui de la vitamine D, du calcium ou du magnésium. Elle favorise la formation des ostéoblastes et s’avère indispensable à l’activation de l’ostéocalcine. Cette protéine assure la fixation du calcium sur la matrice osseuse pour lui conférer sa solidité.

La vitamine K existe sous deux formes, la vitamine K1 (phylloquinones) et la vitamine K2 (ménaquinones). La première est facile à trouver dans l’alimentation, puisqu’elle est contenue dans une large variété de végétaux comme les légumes verts à feuilles, les choux de Bruxelles, l’avocat, le kiwi ou le raisin. La vitamine K2 est plus rare, le seul aliment qui en fournit d’importantes quantités est le natto, un plat japonais traditionnel à base de soja fermenté. Elle se décline elle-même en plusieurs types, la plus favorable à la santé osseuse s’avérant être la vitamine K2-MK7.

Photo d'un homme tenant dans ses baguettes du Nato
Le natto est le seul mets riche en vitamine K2.

Préserver la densité osseuse à la ménopause

Des chercheurs hollandais ont mené une étude auprès de 223 femmes ménopausées pour tester les effets spécifiques de cette forme de la vitamine5. Une partie du groupe a suivi une supplémentation à base de 180 μg de vitamine K2-MK7 pendant 3 ans, l’autre partie a reçu un placebo.

La supplémentation s’est tout d’abord avérée efficace pour élever les niveaux d’ostéocalcine activée. Elle a par conséquent permis d’atténuer la perte de densité osseuse consécutive à la ménopause, au niveau du col du fémur et des lombaires, comparativement au placebo.

Graphique montrant l'évolution de la densité minérale osseuse au niveau du col du fémur.
Évolution de la densité minérale osseuse au niveau du col du fémur.

Stop aux bouffées de chaleur

Les bouffées de chaleur sont les manifestations les plus typiques de la ménopause. Si les traitements hormonaux peuvent les alléger, ils comportent des effets indésirables qui poussent de nombreuses femmes à rechercher des alternatives.

Les effets des vitamines E et B9

Parmi celles-ci, on dispose de données attestant les bienfaits de deux vitamines. Il s’agit de la vitamine E, présente dans les aliments sous forme d’un mélange de tocophérols et tocotriénols. Au-delà de leur rôle d’antioxydant, ces composés sont des phytoœstrogènes capables d’interagir avec le récepteur des œstrogènes. Cette caractéristique explique leur capacité à apaiser les bouffées de chaleur. La vitamine E apparaît de plus en mesure d’améliorer la qualité du sommeil des femmes ménopausées.

La seconde est la vitamine B9, qui existe dans la nature sous forme de folates. Ils agissent sur le phénomène qui déclenche les bouffées de chaleur. Ils sont en effet en mesure de tempérer l’action de la noradrénaline et de stimuler celle de la sérotonine, des messagers chimiques du cerveau impliqués dans la régulation de la température corporelle. Une supplémentation sur 4 semaines parvient ainsi à réduire la sévérité, la durée et la fréquence des bouffées de chaleur.

Photos de brocolis vue d'en haut
Les folates sont la forme naturelle de vitamine B9, abondante dans les légumes verts.

Le rôle inattendu d’un acide aminé

La bêta-alanine est un acide aminé produit naturellement dans l’organisme au niveau du foie et présent dans les aliments d’origine animale. Elle est plébiscitée par les sportifs en complément alimentaire, car elle sert de précurseur à la production de carnosine au sein des muscles. Celle-ci tamponne l’acidité générée au cours de l’effort, améliorant les performances physiques.

Les atouts de la bêta-alanine ne s’arrêtent pas là. Des chercheurs ont synthétisé les données de plusieurs travaux suggérant qu’elle est en mesure de réduire les bouffées de chaleur provoquées par le manque d’œstrogènes.

Le mécanisme d’action conduisant à cet effet reste mal connu. Les auteurs mettent en avant plusieurs activités qui pourraient l’expliquer. La bêta-alanine jouerait un rôle inhibiteur sur la libération d’histamine, un messager impliqué dans le déclenchement des bouffées de chaleur.

Elle est par ailleurs en mesure de se lier avec les récepteurs de la glycine, un autre acide aminé, présents dans le cerveau. Elle possède une affinité pour ceux-ci plus élevée que la glycine elle-même. Ces récepteurs jouent un rôle important dans la régulation de l’excitabilité neuronale et sont impliqués dans divers processus physiologiques, y compris la régulation de la température corporelle. Les effets prolongés de la bêta-alanine sur les récepteurs de la glycine pourraient par conséquent expliquer son efficacité potentielle dans le traitement des bouffées de chaleur.

molecule de glycine et de beta alanine
La structure de la bêta-alanine est proche de celle de la glycine

Le safran, garant de la stabilité émotionnelle

La ménopause est parfois synonyme d’anxiété et de dépression. Les hormones sexuelles, les œstrogènes notamment, exercent  en effet un rôle régulateur sur l’humeur. Le safran, épice d’un rouge profond aux propriétés médicinales, pourrait apporter un soutien psychique.

Photo d'une table en bois avec une cuillère au premier plan remplie de Safran. Sur le coté une fleur de safran et derriere un bol remplis de safran
Le safran, ou or rouge, possède des propriétés antidépressives.

Action sur les messagers cérébraux

Le safran contient des principes actifs d’intérêt, notamment la crocine et le safranal. La structure chimique unique de ces composés leur permet d’interagir avec notre système nerveux et de moduler la transmission des messagers entre les neurones.

La crocine agit sur deux neurotransmetteurs, la dopamine et de la norépinéphrine, qui interviennent dans la régulation de l’humeur, de la motivation, de la concentration et de la réponse au stress. Le safranal cible la sérotonine, qui régule notamment l’humeur et le sommeil.

Ces messagers chimiques sont  libérés dans l’espace synaptique – la région de communication entre deux neurones – où ils peuvent se lier à leurs récepteurs respectifs pour exercer leur action. Ils sont ensuite rapidement réabsorbés par les neurones qui les ont émis, un processus qui met fin au signal. La crocine et le safranal inhibent cette étape de recapture, permettant aux messagers de rester disponibles plus longtemps dans la synapse. L’activité  neuronale liée à ces neurotransmetteurs est ainsi amplifiée, ce qui se traduit par une amélioration de l’état psychique.

Schéma présentant les effets de la crocine et du safranal sur les messagers chimiques du cerveau.

Vertus antidépressives

Divers travaux ont ainsi pu mettre en évidence les propriétés antidépressives du safran. Par exemple, son huile essentielle parvient à combattre les symptômes dépressifs chez des souris exposées à un stress léger, mais chronique. Elle parvient à limiter les dommages subis par les neurones dans l’hippocampe de ces animaux, qui résultent de ces conditions stressantes.

Chez des femmes ménopausées, la consommation d’une infusion préparée avec 30 mg de stigmates de safran séchés chaque jour pendant 6 semaines parvient à améliorer le niveau de bonheur, en comparaison à un placebo.

Graphique présentant  Le safran améliorant le score reflétant le bonheur ressenti.
 Le safran améliore le score reflétant le bonheur ressenti.

Ingrédients

Enveloppe de la gélule : pullulan, bêta-alanine, ascorbate de sodium (vitamine C), algue kelp* (Ascophyllum nodosum), extrait de fleur de rose d’Inde (Tagetes erecta L.) standardisé à 5% de zéaxanthine, extrait de fleur de rose d’Inde (Tagetes erecta L.) standardisé à 10% de lutéine, fibre d’acacia, mélange de tocophérols non-OGM (vitamine E), bisglycinate de zinc, extrait de safran MoodReal™ (Crocus sativus L.), nicotinamide (vitamine B3), extrait de moutarde noire standardisé à 0,5% de sélénium (Brassica nigra), ménaquinone sous forme de vitamine K2 MK-7 (vitamine K), D-pantothénate de calcium (vitamine B5), chlorhydrate de pyridoxine (vitamine B6), chlorhydrate de thiamine (vitamine B1), riboflavine (vitamine B2), (6S)-5-methyltetrahydrofolate sous forme de sel de glucosamine (vitamine B9), D-biotine (vitamine B8), méthylcobalamine (vitamine B12).

  • Ingrédients issus de l’agriculture biologique.

Apport pour 4 gélules :

IngrédientsApports journaliersValeur nutritionnelle de référence
Vitamine B1 (Allemagne)1,8 mg164%
Vitamine B2 (Allemagne)1,9 mg129%
Vitamine B3 (Chine)18 mg113%
Vitamine B5 (Écosse)7 mg117%
Vitamine B6 (Allemagne)2 mg143%
Vitamine B8 (France)150 μg300%
Vitamine B9 qualité Quatrefolic® (Italie)500 μg250%
Vitamine B12 (Espagne)4,8 μg192%
Vitamine C (Écosse)200 mg250%
Vitamine E naturelle (Espagne)24 mg200%
Vitamine K2 MK-7 (Italie)100 μg133%
Iode (Écosse)150 μg100%
Sélénium (Inde)50 μg90,9%
Zinc (Etats-unis)15 mg150%
Lutéine (Inde)10 mgN/A
Zéaxanthine (Inde)5 mgN/A
Extrait de safran* (Iran)30 mgN/A
Bêta-alanine qualité CarnoSyn® (Japon)1200 mgN/A
Fibres d’acacia (Afrique)*100 mgN/A

* : Ingrédients issus de l’agriculture biologique.

Conseils d’utilisation

Prendre 4 gélules par jour au cours des repas (2 gélules le matin ou le midi et 2 gélules le soir de préférence). Ce produit est conçu pour pouvoir être pris tous les jours et toute l’année.

Durée d’une boite

1 mois (120 gélules).

Précautions d’emploi

Ne pas dépasser la dose journalière recommandée. Les compléments alimentaires ne peuvent être utilisés comme substituts d’un régime alimentaire varié et équilibré et d’un mode de vie sain. Tenir hors de portée des jeunes enfants. Déconseillé aux personnes sous traitement anticoagulant de la famille des antivitamines K. Le produit n’est pas destiné à être consommé par des enfants. A conserver dans un endroit frais et sec. Déconseillé aux enfants, aux femmes enceintes et allaitantes. Réservé aux adultes. L’emploi chez les personnes sous antidépresseur est déconseillé.

2 avis pour Ménopause multivitamines

  1. Guy A. (client confirmé)

    Bonne composition en remplacement des Multivitamines Essentiel .

  2. KEVIN R. (client confirmé)

    C’est validé pour moi, bien reçu et je suis content de la qualité Unae 🙂

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.

COMPTE
PRODUITS
0
'